• le monde selon Garp

    Alors ce bouquin, j'en garde un excellent souvenir.  Il m'est arrivé plusieurs fois au cours de la lecture de pouffer de rire devant ce livre aux scenarii improbables. Garp est un personnage qui m'a émue parce que ses interrogations faisaient souvent écho aux miennes.

    Le livre commence par le portrait d'une mère détonnante qui fait un enfant dans des conditions pas du tout politiquement correctes! c'est le moins qu'on puisse dire... Ici se trouve mon premier "pouffage" de rire.

    L'enant qui naîtra sera appelé Garp (appellation liée aux conditions du "coît"). On va le suivre durant toute sa vie. Vie ô combien périlleuse, traversée par des personnages hauts en couleurs (aaah! le transexuel Roberta Muldoon, ancien joueur de football américain...).

    Je vous le conseille, tout comme l'adaptation ciné où l'on trouve un tout jeune Robin Williams dans le rôle de Garp et une impératrice Glenn Close en guise de mère tordue.

    Bizarrement, j'ai essayé de lire les autres livres de John Irving, mais je ne suis jamais parvenue à les achever. Son écriture, qui m'a totalement séduite dans le Monde selon Garp, m'a lassée dans le reste de son Oeuvre. Tout ce qui m'enthousiasmait dans Garp m'horripilait ailleurs. La découverte de son univers et de son écriture par le biais de Garp avait la saveur unique des premières fois. J'en frétillais de ravissement à l'idée de reprendre ma lecture. Ce sentiment jubilatoire s'est effacé au contact de l'Hotel New Hampshire ou d'un enfant de la ball.

    Rien ne vaut les premières fois. Foncez découvrir Le monde selon Garp.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :